Une bouteille de gaz est une sorte de conteneur ou de réservoir sous pression qui est la plupart du temps en métal. Elle a une forme cylindrique plus ou moins allongée et est capable de contenir du gaz à une pression très supérieure à celle de l’extérieur. Le gaz (gaz naturel, butane ou propane) que contient la bouteille peut être utilisé à des fins diverses. En effet, en fonction du gaz qu’elle contient, la bouteille peut servir à faire du feu, à respirer ou autres.

Lorsque la bouteille de gaz est utilisée pour des tâches domestiques de la maison, elle peut essentiellement permettre de faire du feu ou de produire de la chaleur de diverses manières. Désormais de plus en plus de personnes envisagent l’installation d’une bouteille de gaz dans leur appartement pour la cuisine et pour se chauffer. Cette utilisation dans un milieu comme un appartement en location n’est pas toujours conseillé. Il faut le dire, le gaz peut être potentiellement dangereux si on ne respecte pas certaines précautions.

En effet, le gaz contenu dans la bouteille de gaz peut s’échapper suite à une mauvaise manipulation et provoquer des incidents. Il est donc impératif de suivre les règlements et normes d’utilisation établies et de prendre en compte les exceptions car une bouteille de gaz dans n’importe quel appartement en location peut représenter un danger.

Bouteille gaz appartement, autorisation bouteille de gaz appartement, peut-on utiliser une bouteille

Les règlements sur l’utilisation des bouteilles de gaz en appartement

Beaucoup d’utilisateurs font le choix d’utiliser des bouteilles de gaz car les prix sont moins chers que le gaz de ville proposé par Engie, le fournisseur historique de gaz en France. Mais de nombreux fournisseurs proposent des tarifs plus attractifs qu’Engie, à l’image de Direct Energie.
Si cela n’est pas suffisant il est possible de se pourvoir en gaz avec des bouteilles de gaz, mais cette possibilité n’est pas toujours tolérée dans une location. C’est donc le moment opportun pour analyser de façon minutieuse le règlement de copropriété. De ce fait, la loi du 10 Juillet 1965 s’articule autour de la copropriété des immeubles bâtis. Cette loi stipule que le règlement de copropriété ne peut absolument pas imposer de restriction aux droits des copropriétaires. Certaines restrictions restent imposées aux droits des copropriétaires en fonction de la destination de l’immeuble définie aux actes, ses caractères ou sa situation géographique. Si vous habitez dans une maison, vous n’aurez bien évidemment pas toutes ces restictions à prendre en compte.

Le droit d’avoir une bouteille de gaz à son domicile

Par ailleurs, votre copropriété n’a pas le droit de vous empêcher de posséder une bouteille de gaz dans votre appartement à partir du moment où les règlementations et les normes de sécurité sont scrupuleusement respectées. Ces conditions sont :
La disposition d’une aération du locale suffisante, car au besoin, cela peut permettre d’évaporer le gaz libéré en cas de fuite.
Une ventilation appropriée à la pièce grâce, à laquelle vous pourrez produire du vent nécessaire pour pouvoir aérer l’appartement et permettre de créer et dissiper l’émission de gaz en cas de fuite.
Des équipements en bon état de marche, lorsque les équipements de l’appartement sont en parfait état de marche, il y a moins de risques d’un évènement général.
Ne pas stocker une deuxième bouteille de gaz butane de recharge dans l’appartement. En effet, disposer d’une seule bouteille de gaz dans son appart c’est déjà tolérable, mais disposer d’une deuxième bouteille est complétement proscrit alors veillez à estimer la durée de votre bouteille de gaz pour la changer avant de tomber en panne. Il n’y a donc point besoin d’augmenter les risques d’un incident éventuel.

Les IGH, une exception

Il y a toujours une exception qui confirme la règle. Lorsque vous habitez dans un appartement sur un immeuble de grande hauteur (IGH), vous n’avez absolument pas le droit de vous procurer une bouteille de gaz. Un immeuble est qualifié d’IGH à partir du moment où la distance qui sépare le plancher du plus bas niveau et celui du plus haut niveau, c’est-à-dire environ 50 mètres pour les habitations et 28 mètres pour les bureaux, peut être utilisée pour les machines de service de secours et de lutte contre l’incendie. Par conséquent, toute utilisation de gaz (naturel, propane ou butane) est proscrite.

Des question de sécurité évidentes

Si d’aventure vous disposez d’un balcon ou d’une terrasse, alors les règlements de copropriété peuvent aussi restreindre l’utilisation des parasols de chauffe qui fonctionnent au gaz sur les terrasses. Il faudra quand même que vous soyez conformes aux règles techniques et de sécurité applicables. En effet, les aérations doivent être suffisantes, les ventilateurs et autres matériels doivent être appropriés et en bon état de marche.

L’importance des ventilations et des aérations dans les locaux

Les ventilations et les aérations sont des éléments très importants qui ne sont pas du tout négligeables dans nos maisons et appartements. Ces derniers permettent d’utiliser du gaz en intérieur dans nos habitations. Les appareils non étanches que nous utilisons consomment énormément l’oxygène qui est dans l’air dans notre habitation et produisent des gaz brulés. Afin de renouveler l’air ambiant d’une pièce, il faudra évacuer les gaz brulés par des ouvertures et évacuations fonctionnelles.

Cela permet d’éviter plusieurs risques. L’évacuation des gaz est une étape importante qui se fait pour les libérer les appareils comme la cuisinière ou le chauffe-eau par une ouverture en haut de l’habitation et aboutissant à l’extérieur pour les appareils raccordés, l’évacuation des gaz s’effectue par les conduits d’évacuation.

C’est essentiellement grâce aux ventilations et aérations que le gaz est évacué efficacement de l’intérieur de l’appartement en cas d’utilisation. Sans elles, les gaz resteront à dans l’intérieur de nos habitations et risquent de provoquer un incident comme une exposition de gaz en présence d’une source de chaleur. Il est donc primordial de veiller à ce que ces ouvertures ne soient pas obstruées.

Quelques indications

Une bouteille de gaz dans un appartement en location ne doit en aucun cas être exposée à une source de chaleur supérieure à 50°C. Avec le triangle du feu, nous obtenons un combustible, un comburant et une énergie d’activation. Par conséquent, s’il venait à avoir une fuite de gaz, même un mégot de cigarette pourrait provoquer un réel incident. Il est donc préférable de changer les tuyaux des appareils domestiques assez régulièrement.

Lorsqu’une installation est vétuste et ne respecte pas les règlements et normes actuelles établies, il est possible de faire face à un cas d’explosion. Le gaz ne constitue un danger que lorsque les conditions de fonctionnement de son installation sont anormales et en cas de fuite. Lorsqu’il n’est pas évacué convenablement, le gaz se stagne et se concentre à l’intérieur. Ce qui risque de s’enflammer en présence d’une certaine source de chaleur, que ce soit du gaz naturel, du propane ou du butane.

Une bouteille de gaz dans un appartement n’est donc pas un danger en soi. Par contre, une installation d’une bouteille de gaz dans un appartement en location et ne respectant pas la règlementation représente un danger. De plus amples informations à travers ce site.

Laisser un commentaire